Archives de Tag: SNCF

Les trains supprimés en avril

Dans le billet précédent, j’avais publié les tableaux de l’Autorité de la qualité dans les transports jusqu’en mars. Voici les tableaux pour Rouen-Paris Image Paris-Rouen Image Le tableau national des Intercités. Image Bonne nouvelle : il n’y a pas de trains supprimés entre Paris et Rouen d’après les statistiques de la SNCF ! Mauvaise nouvelle, les statistiques de la SNCF et de l’Autorité de la qualité dans les transports sont toujours fausses. En avril, au départ de Paris Saint Lazare, il y a au moins un SMS annonçant une annulation le 15 avril. Trains_supprimés_SMS   Les statistiques pour le mois d’avril de l’Autorité de la qualité dans les transports fournies par la SNCF sont encore fausses… L’Autorité de la qualité dans les transports n’a pas daigné accuser réception de mon mail la semaine dernière et le compte Twitter de la SNCF @sncf_qr n’a pas répondu à ma question sur les statistiques erronées non plus.

 

Source : les originaux téléchargés sur le site de l’Autorité de la qualité dans les transports

Publicités
Tagué , ,

Importantes perturbations à la SNCF jeudi 24 et vendredi 25 décembre

Lire l’article de Paris Normandie sur les perturbations des 24 et 25 décembre.

J’aime beaucoup la fin de l’article de Paris Normandie :

Selon la direction de la SNCF, depuis le 16 décembre, toutes les équipes à Paris-Saint-Lazare, en Haute et Basse-Normandie, sont mobilisées pour réduire au maximum la gêne occasionnée auprès des clients.

Ils ont de l’humour à la SNCF…

Reblog this post [with Zemanta]
Tagué , , , ,

Journée du 17 décembre : racontez votre journée

Je crée un billet ouvert à vos commentaires car la journée risque d’être longue…

Voici les informations (erronées) données par la SNCF sur Infolignes à 8h30.

Bon courage à toutes et à tous.

Tagué , , , , ,

La SNCF continue : soirée du 16 décembre

Cinq ans après, la SNCF m’étonne encore.

  • Train de 18h25 : 50 minutes de retard (il est parti à 18h50)
  • Train de 18h50 : 30 minutes de retard

Et je ne parle que des trains dont je connais les retards.

Que font Guillaume Pépy, Alain Le Vern, Dominique Bussereau ? Trois semaines de retard gigantesques dégradant la vie professionnelle et personnelle de milliers de personnes et rien… Ah si, Guillaume Pépy va débaucher chez Orange une directrice pour remplacer Mireille Faugère. Assez inquiétant pour le personnel de la SNCF et les clients, s’inspirer d’Orange, il fallait oser…

Tagué , , , , , , ,

Soirée du 15 décembre

  • Train  de 18h25 : parti avec 5 minutes de retard, aucune information pendant le trajet, presque 15 minutes de retard à Rouen. Excuses et « explications » à l’arrivée.
  • Train de 18h50 : parti avec 20 minutes de retard, arrivé avec 19 minutes de retard. Arrêt à Vernon supprimé si j’ai bien compris. pas affiché à Paris et au départ, annoncé 5 minutes avant l’arrivée à Vernon. [Edit après les précisions de Xav]

Les nouveaux horaires ne dérogent pas aux déplorables habitudes prises par la SNCF ces dernières semaines. Nous retrouvons aussi les travers des années précédentes. Pépy continue d’encaisser les abonnements en se moquant des normands.

Tagué , , , ,

Un programme de fête pour la SNCF

Je ne prenais pas le train ce soir mais j’ai demandé à Xav Zebaker de témoigner du trajet d’un voyageur qui devait prendre le 18h50.

Voici son témoignage :

C’est l’histoire de passagers de la SNCF qui, pour des raisons professionnelles, pour la plupart, mais pas uniquement, doivent prendre le train chaque jour.
Chaque jour, ils doivent affronter les retards répétitifs de la SNCF. Des retards de 5 à 10 minutes, qui sont désormais perçus comme normaux.
La compagnie s’excuse à peine. Et les passagers sont presque ravis qu’il n’y aie que ces quelques minutes de retard.

Il y a des retards un peu plus longs, parfois. Trop souvent. Les employés de la compagnie sont parfois informés de la raison. Parfois pas. Ils nous présentent chaque jour des excuses au nom de la SNCF, et nous remercient de notre compréhension. Souvent, ce n’est pas la faute de la compagnie. Juste du « pas-de-bol ». A vérifier.

Mais là, en cette période de fin d’année, la SNCF nous a réservé un programme plein de festivités.
Mercredi 9 décembre : 2h de retard sur le train de 18h50 (excuse : en attente d’un contrôleur)
Jeudi 10 décembre : train de 18h50 retardé. Passagers pour Rouen, transféré dans le 18h53. Arrivé avec 1h de retard (excuse : mise à quai tardive du matériel).
3h de retard en 2 trajets, auxquelles il convient d’ajouter les 10mn perdues, ici et là.

Aujourd’hui, lundi 14 décembre, le 18h50 pour Rouen est annulé (pas d’excuse). Les passagers ont été orientés vers le 18h53, parti avec 10 minutes de retard. 10 minutes aurait été une merveille si le train n’avait pas mis 1h30 pour atteindre les Mureaux.
Alors certes, la raison semble valable cette fois, puisqu’il s’agirait d’un acte de malveillance dans le train précédent. Sauf que voilà, l’excuse à changer en cours de route. Il ne s’agit plus d’un acte de malveillance, mais d’une avarie matérielle. Excuse fausse ou incomplète, nous ne le saurons pas.
Au final, pour ce soir, le retard est de 2h.

Mais voilà, ce cumul de retard (sur cette période, mais aussi à l’année), n’est pas dédommagé. Quand bien même un dédommagement interviendrait, il ne comblerait pas les coûts annexes :
le taxi en gare de Rouen, parce qu’arriver à plus de 22h rend l’usage du métro difficile (peu ou pas de trafic à ces heures)
la babysitter de vos enfants qui devait rester jusqu’à 20h15 et que vous devez payer en fonction du retard cumulé.
Cela ne concerne que la parti financière. Mais cela n’inclut évidemment pas ce temps qui nous est volé, et qui est volé à nos proches.

Je ne prends pas le train depuis suffisamment longtemps pour identifier  l’origine du problème. J’entends parler de vétusté des lignes et du matériel. Je n’incriminerai donc pas le personnel de terrain dans tout cela, qui doit faire faire à la grogne des usagers et vivre des journées à rallonge.

Cependant, nous, les usagers, sommes les grands perdants de ce train train quotidien décadent. Des billets/abonnements payés, des frais annexes engagés et surtout du temps que jamais nous ne retrouverons. Devons-nous appliquer un tarif horaire sur ce temps qui nous est volé ?

Que faire ? Avons-nous une alternative ? L’ouverture à la concurrence, un jour, aura-t-elle un effet positif ? Quand ?

Et que font la direction de la SNCF et les pouvoirs publics ?

Je vous demande messieurs, Président de Région, et Président de la SNCF, d’arrêter de vous excuser et de nous remercier de notre compréhension ! Parce qu’à ce stade, excusez moi l’expression, on n’en à rien à faire de vos excuses et de votre compréhension. Nous voulons des actes ! Du concret ! Des résultats ! Et un vrai service de transport de passagers digne de ce nom !

A bon entendeur !

Tagué , , , , , ,

Bravo la SNCF : 18h50 a 2 heures de retard

En plus des retards systématiques de 10 à 15 minutes des dernières semaines, ce soir le 18h50 aura sans doute 2 heures de retard au moins. La SNCF se moque du monde.
Avant même le rajout désastreux de l’arrêt à Vernon à partir de la semaine prochaine, c’est déjà une catastrophe. Bravo Messieurs Pépy et Le Vern.

Tagué , , ,

Bilan de la consultation nouvelle gare de Rouen ?

Il n’y a rien sur le site de la consultation, je n’ai rien trouvé sur le site de Paris Normandie, non plus.

Quelqu’un a-t-il vu un bilan de la consultation ?

Tagué , , , , , ,

Un train part en avance du Havre hier soir

Je reviendrai dans d’autres billets sur le bilan d’août, les péripéties de septembre en Basse-Normandie et Haute-Normandie. D’abord un billet sur ce grand moment de SNCF arrivé hier soir au Havre : le départ en avance d’un train.

Oui, en avance. Surprenant, n’est-ce pas ? En tout cas, les passagers arrivés pour prendre leur train et se retrouvant sans train étaient désagréablement surpris.

Le train de 19h13 est parti à 19h03 mardi 15 septembre de la gare SNCF du Havre. Les passagers ont dû attendre un train à 20h pour partir du Havre, la SNCF ne proposant bien entendu aucune solution, n’ayant aucune explication à fournir aux clients, je ne parle même pas d’un remboursement et d’un dédommagement bien entendu…

Quelques questions :

  • Comment un train peut-il partir avec 10 minutes d’avance ?
  • Quelle sécurité sur les voies hier soir avec ce train qui circulait hors de son sillon semble-t-il ?
  • Comment la SNCF peut-elle faire cela ?


Tagué , , , , ,

Que se passe-t-il à Saint Lazare ?

L’impudence de la SNCF est sans limite.
Après la traditionnelle augmentation de début juillet, appliquée administrativement, sans réflexion sur la qualité de service, sans geste pour le service dégradé pendant l’été. La SNCF fait pire, elle dégrade encore, et c’est malheureusement possible, le service. La fin du mois de juin, le début du mois de juillet ont été cauchemardesques pour les voyageurs des gares entre Rouen et Paris, ce qui a amené le Collectif à appeler à la grève de présentation des titres de transport. Depuis la mi-juillet, ce sont les départs de Saint Lazare qui sont devenues un cauchemar quotidien pour les voyageurs.
La semaine dernière, deux soirs, j’ai subi des retards de 45 minutes et 1h10 (et je ne parle que des plus gros retards). Cette semaine, mardi soir, retard de presque 40 minutes, une fois encore causé par une mise à quai tardive du train. C’est inadmissible. Les accidents sont possibles, l’irresponsabilité de la SNCF, son mépris des voyageurs en sabotant de la sorte, soir après soir, les trajets retour est intolérable.
Vendredi dernier, j’avais interrogé le contrôleur sur ces retards répétés et surtout très très gros. Il m’avait répondu que les problèmes étaient causés par le dépôt des Batignolles. Les trains ne sortent pas à temps de ce dépôt.

En cherchant des informations sur Internet (informations que la SNCF ne donne pas, bien entendu, comme à la grande époque des fariboles des « feuilles mortes »), j’ai trouvé ce sujet de discussion en date du 7 avril 2009 (l’histoire se répète) : « Que se passe-t-il (encore) aux Batignolles ? » sur Le Web des Cheminots :

Question :

Bonsoir,
Depuis une semaine, les problèmes de préparation et de mise à quai des trains à PSL (re) deviennent récurrents et les retards s’enchainent…! Les TER2N NG « disparaissent » des horaires sur lesquels ils sont habituellement affectés (17h30 très régulièrement, 18h30 ce soir…). Que leur arrivent-ils ?
Les cheminots interrogés ne semblent pas au courant d’un éventuel nouveau mouvement social…
Quelqu’un a-t-il plus d’infos sur ce qui se passe aux Batignolles en ce moment ?

Réponse :

a ma connaissance le souci essentiel est le manque de moyens humain.
faire avec encore moins de cheminots par tous les moyens, même si ces moyens c’est des rtards conséquents pour les voyageurs.
rajouter à cela la construction d’un atelier sur des voies éxistentes. en fait 3 ou 4 voies dites du « rembai » pour y installer un mini atelier spécialisé dans l’entretien des ter 2n n g.
ce remblai est un faisceau de voies normalement utilisé pour gérer les rames gl et banlieue du réseau st lazare. comme st lazare est à saturation un problème de voies ici à des conséquences non négligeable.
voilà quelques éléments en rajoutant qu’il ne faut pas espérer d’amélioration sur le reseau, bien au contraire…

J’ai aussi trouvé ce second fil de discussion en date du 10 juillet 2009 :

Alors que la situation c’était amélioré en février, mars et avril, depuis mi-mai c’est de nouveau le bazar à Paris St Lazare, et on a atteint l’apothéose cette semaine. Tous les jours le TER de 18H13 à destination de Serquiny est parti en retard. Motif : sortie tardive des Batignolles suite à des croisements de rames devant entrer et sortir. Je veux bien que ça arrive un jour, mais TOUS LES JOURS la c’est un peu fort de café tout de même ! Sans compter que le même train est tombé 3 fois en panne en 15 jours : 2 fois à Mantes, et une fois à Paris.
La première fois, les usagers se sont rabattus sur la navette de 19H19. Imaginez une rame de 7 voitures dans une rame de 3 voitures (la navette). Elle était archi bondée et le conducteur a refusé de partir.
La deuxième fois c’était mercredi. Ils ont maintenu les portes fermées pendant 15 minutes pour empêché les usagers de prendre la navette.
Enfin la troisième c’était hier. C’était déjà le bazar parce qu’un V2N de 10 voitures a été mis à quai voie 15. Résultat : 2 voitures hors quai, et la machine en plein sur l’aiguillage empêchant le train sur la voie 16 de partir… Et le train de 18H13 en tentant de partir à 18H40 à fait 3 metres et paf en panne !
Quelqu’un pourrait m’expliqué ce qui se passe ? Merci d’avance.

Alors, que se passe-t-il à Saint Lazare ? La SNCF a-t-elle réduit les effectifs ce qui entraîne les problèmes pour mettre les trains à quai ? Si oui, pourquoi ? Pour accroître encore ses bénéfices sur la ligne Paris-Rouen-Le Havre ? Parce que la signature de Monsieur Pépy n’a aucune valeur comme il l’avait déjà montré quand Madame Idrac était encore présidente ?
Si quelqu’un a des informations, je suis preneur.

La seule certitude est que sur cet axe : nous payons toujours plus cher un service toujours plus médiocre aux heures de pointe et que la direction de la SNCF n’a pas fini de mépriser les voyageurs car elle n’a même pas la décence de faire un véritable geste commercial pour compenser son exécrable service (un mois d’abonnement offert par exemple, les coupons n’étant absolument pas un geste commercial, sans parler du non-sens écologique…).


Tagué , , , , , , ,
%d blogueurs aiment cette page :