Articles dans Paris Normandie cette semaine sur la SNCF

  • La ligne sur de mauvais rails : pour voir comment la SNCF a pris soin du réseau ferroviaire en Normandie et comment RFF se retrouve maintenant avec un réseau hors d'état de fonctionner et la ligne desservant Serqueux doit fermer, remplacée par des cars. Bravo pour le développement durable et le Grenelle de l'environnement.

Publicités
Tagué , , , , , , , , , ,

2 réflexions sur “Articles dans Paris Normandie cette semaine sur la SNCF

  1. Svarti Deyði dit :

    Il faut quand même savoir que Serqueux – Gisors était sur le chemin de Paris à Londres, puisque à l’époque où le tunnel sous la Manche n’existait pas, les gens prenaient le train jusqu’à Dieppe – Maritime et prenaient le bateau pour l’Angleterre.
    Aujourd’hui, ce n’est plus le cas, et il est inenvisageable de maintenir tel quel une ligne surdimensionnée pour les besoins d’aujourd’hui.
    D’ailleurs, je suis allé me rendre compte de la situation sur place : 10 personnes dans le train du matin (Serqueux 7h10 – Gisors 8h00).
    Cependant, si cette fermeture est à relativiser au vu des éléments que je viens d’apporter, la ligne n’est pas dénuée de tout potentiel, grâce au trafic fret de port 2000 et la périburbainisation de Pontoise. Il est à espérer que sa relance sera très vite programmée.

  2. MENGOUNE SAXENHOFER dit :

    Ok, je ne suis pas contre que les employés de la SNCF défendent leurs droits au-près de je ne sais quelle autorité. Mais se qui me laisse perplexe, c’est le fait que nous renouvelons chaque mois nos abonnements sans que le service ne suive et que ces même cheminots prétendre ne pas nous prendre en otage quand il décide de fermer la gare en prenant le soin que le usagers fassent leur voyage aller afin de bien compromettre le retour de milliers de personnes et que surtout malgré les bénéfices records de la SNCF, aucune autorité n’aie tiré la sonnette d’alarme afin de les réprimander. Encore moins les régions qui financent la SNCF. Je trouve cala non seulement inadmissible, mais je trouve encore plus étrange l’attitude des usages qui en début de mois se précipitent pour renouveler leur abonnement pour un service qui n’est pas à la hauteur, qui leur promet que des retards au boulot voir même des absences et des suicides des personnes qui à leur difficultés quotidienne se vois prisonnier d’un système qui prône l’anarchie et compte bien nous faire comprendre à tous oh combien leur bande est majestueuse et surpuissante et qui passent sont temps à revendiquer les mêmes conneries à défaut de travailler et surtout de proposer des solutions visant à les sortirent de leur égo machiavélique et de leur petite de misérables de mal appris. Eh oui car aujourd’hui, après plus d’un an de trajet Rouen- Paris ST Lazare, le résumé que je fais de cette mascarade est que la SNCF souffre cruellement d’un problème de nivellement entre ses collaborateurs. C’est bien là le mal auquel elle devrait s’y atteler à résoudre au lieu d’augmenter et de façon injustifiée ses tarifs.
    Un grève juste doit reposer sur actes reposant sur la déontologie. Quand vous prenez une mère qui doit partir de son bureau précipitamment pour aller chercher ses gamins chez la nounou qui se trouve à plus de 100 Km de son lieu de travail, que sur son chemin, elle apprend que la Gare est fermé suite à un mouvement d’humeur d’une minorité qui n’ont même pas le sens sur service et le dévouement à sa fonction, et que l’autre côté personne ne réagir pour condamner ce genre d’actes, je me demande parfois qui s’est qui tirent les ficelles du monde dans lequel on vie et a qui profite de crime: « Payer cher vos billets pour être prisonnier dans les trains pourris de la SNCF et cumuler des records de retard dans votre entreprise ».
    Moi je dis planifier vos grèves dans l’année et surtout ne vendez pas vos billets surtaxés durant ces jours car nous aussi aimerions participer à votre grande messe de désordre public. A ce moment là nous serons quitte.
    De plus quand un professeur se fait agresser dans son établissement de fonction et parfois au péril de sa vie, c’est pas pour autant que les autres enseignants arrêtent de travailler ou que les écoliers trouvent les portes de leurs établissement fermés un bon matin et sans préavis.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :