Cadencement et nouveaux horaires des TER : Effet d’annonce et hypocrisie.

(Nous n’avons pas encore beaucoup parlé du cadencement ici mais voici le texte que j’ai reçu ce matin, édifiant)

Par Jérôme PASCO – 1er adjoint au Maire de Conches (Eure).

Il y a quelques semaines de cela, nous recevions dans nos boites aux lettres, le journal « Ma Région ». A la une, les trains régionaux. On nous y annonçait, une révolution ferroviaire sans précédent. Plus 15% de trains en plus, de nouveaux horaires plus adaptés, un service de meilleur qualité… bref que du bonheur pour les usagers des trains et ce grâce à l’action conjointe de la SNCF et de la Région (autorité organisatrice des transports régionaux ferroviaires). Nous, élus locaux, nous nous réjouissions de cette avancée, d’autant que la gare de Conches, située sur la ligne Paris/Caen est une gare de plus en plus fréquentée.

Un bonheur bien éphémère malheureusement. Car dans les faits, nous ne constatons aucun des effets annoncés. Pire, quand on analyse les changements d’horaire on se rend compte d’une tendance très inquiétante, qui se décompose en trois temps :

D’abord, loin d’avoir 15% de trains en plus, la SNCF et la Région nous en suppriment entre trois et quatre par semaine. Seul un train supplémentaire en provenance de Paris est là pour attester de l’amélioration du service public. Alors où sont les 15% de trains supplémentaires annoncés à grand renfort de communication ? A Evreux, à Rouen, au Havre, dans les « grandes » gares. Pour les « petites » gares, comme à Conches, point de salut, même si celles-ci sont de plus en plus fréquentées, mêmes si celles-ci ont un réel impact en terme d’aménagement du territoire.

Ensuite, on peut s’interroger sur la manière dont les nouveaux horaires ont été décidés. Un exemple, un seul : Les lycéens d’Evreux  qui finissent les cours vers 17 heures et qui prenaient le train à  17H30, devront désormais user de leurs supers pouvoirs pour être à la gare à 17H16 !! Impossible pour la grande majorité de la centaine d’élèves concernés qui descendent aux gares de la Bonneville/Iton, Conches, jusqu’à Serquigny et qui devront donc attendre une heure de plus pour le prochain train. Tout est l’avenant. Et quand on saisit la SNCF de la question, on nous répond « Faudra changer les heures de sortie des établissements ». Bah tiens !! En attendant, nous avons estimé à plus de quatre heures d’attente supplémentaires par semaine pour les lycéens, autant de temps perdu… c’est beau la modernité.

Enfin, cadencement oblige, il y a de moins en moins de trains directs. Les usagers de la gare de Conches, qui pouvaient aller à Paris sans changement, devront désormais quasi systématiquement changer à Evreux, avec bien souvent seulement cinq minutes pour le faire. Audacieux non ?

Bref, à Conches, comme dans beaucoup de petites gares euroises, les changements annoncés restent et resteront des effets d’annonce, nimbé d’hypocrisie. Mardi soir dernier, le Conseil Municipal de la ville de Conches a officiellement protesté contre cette tendance, qui n’est qu’une étape vers de moins en moins de service public. Par ailleurs, une pétition des usagers, très mécontents, circule. A titre personnel je la signerais pour soutenir ceux qui au quotidien vont souffrir de cette nouvelle politique.

Publicités
Tagué , , , , , , , , , , ,

13 réflexions sur “Cadencement et nouveaux horaires des TER : Effet d’annonce et hypocrisie.

  1. doomfred dit :

    Hé oui, je pense que si Benoît M. commente ici, il pourra vous l’attester: cette grille d’horaires a été faite en dépit du bon sens, et évidemment sans jamais demander leur avis à la plupart des associations d’usagers… au final, les grilles d’horaires proposées ressemblent très curieusement à celles d’avant (même trou de près d’une heure par exemple, de Rouen à paris, entre 8 et 9h… alors qu’on aurait pu s’attendre qu’il disparaisse en vertu du cadencement…), et pour certains horaires, comme vous l’illustrez, il faudra maintenant acquérir de supers pouvoirs.
    Merci la SNCF de penser commercial avant de penser service public…

  2. Benoit M dit :

    Bon je vais me répéter mais nous avons la même déconvenue le matin pour les usagers prenant le train à Gaillon Aubevoye.
    1. le message que tout le monde a eu : plus de trains : chouette !
    2. la demande de, feu l’association des usagers Paris Le Havre : plus de trains et fin des arrêts à Mantes la Jolie
    RESULTAT : gloups !
    aujourd’hui : à Gaillon :
    – train corail à 6h52 avec arrets à Vernon et Mantes la Jolie
    – TER à 7h28 avec arrêts à Vernon, Bonnières, Rosny sur Seine, Mantes la Jolie
    au 14 décembre :
    – TER à 7h01 arrêts à Vernon, Bonières, Rosny sur Seine, Mantes la Jolie
    – Corail à 7h32 avec arrêts à Vernon, Mantes la Jolie
    Un train effectivement en plus à 8h01 en TER avec une arrivée à 9h08 à Paris Saint Lazare : bien si on travaille à côte de la gare saint lazare !
    Où est l’amélioration ? il n’y en a pas !
    Les arrêts à Saint Pierre du Vauvray sont supprimés.
    Le train de 8h02 à Vernon arrivée à 8h50 environ à Paris Saint Lazare est lui aussi supprimé.
    Ce train était bien pratique pour des usagers de Gaillon qui avaient des obligations familiales (crêches, nourrice …). Certes ils prenaient leur véhicule pour se rendre à Vernon mais pouvaient arriver à Paris avant 9h. Au 14 décembre ce ne sera plus possible.
    No comment, on va donc subir ce cadencement sans autre forme de procès.

  3. nicolas dit :

    Je constate que les erreurs faites sur Paris-Rouen ont également étaient faites sur Paris-Caen…
    Pour ajouter des directs entre métropoles, les gares intermédiaires ont été sacrifiées.
    Et tout particulièrement les gares de l’Eure.
    Que fait le conseil général? A-t-il son mot à dire auprès de la région?
    En attendant, à nous usagers de nous manifester pour montrer notre mécontentement.
    Y-a-t-il une association à Conches?
    Pour ceux qui sont intéressés, n’hésitez pas à contacter vernontraindevie@orange.fr

  4. Benoit M dit :

    @Nicolas : oui il faut faire qq chose mais quoi ?
    – descendre sur les voies : on sera tous poursuivis par la SNCF après avoir été délogés par la gendarmerie sur ordre du préfet et on écopera d’une amende
    – ne plus présenter nos titres de transport : amende et police à l’arrivée en gare si on conteste
    – distribuer des tracts dans les gares ou quais : amende c’est formellement interdit
    Tout le système est vérouillé par la SNCF de manière à ce que l’on ne puisse rien faire.
    La seule chose : les médias, il faut faire déplacer France 3 et TF1 mais il faut avoir un dossier béton ou alors demander un rdv au ministère des transports avec à la sortie la TV. C’est ce que j’ai fait dans un genre analogue en début d’année je crois ou l’an passé : on avait une réunion avec le staf de la direction régionale corail intercités. A l’annonce en début de réunion d’une intereview, il y a eu un froid. A la sortie il y avait FR3. On nous avait promis des améliorations. Vous les avez vues ? Non ! C’est une intereview avec les médias et les représentants de toutes les associations d’usagers (dignes de ce nom – on peut se passer des familles catholiques et les assoc des anciens combattants)que l’on arrivera à quelque chose. Votre association seule ne sera pas crédible. Il faut au moins la FNAUT. Il faut discuter aussi avec les fédérations de cheminots.
    J’ai lu un article dans Paris Normandie paru samedi dernier. Nos élus constate que la situation est catastrophique mais bon comme çà fait 20 ans …. C’est faux archi faux : il y a 20 ans, il n’y a avait pas de panne matérielle à répétition comme aujourd’hui, les trains directs paris rouen : 1h04 au 14/12 : 1h15, pas de trains à 2 étages car il n’y a avait pas d’arrêt à Mantes la Jolie. Qu’on ne raconte pas n’importe quoi ! Nos chers élus ne semblent pas être vraiment au fait de la situation ou alors ils ont été mal renseignés.

  5. nicolas dit :

    @Benoît,
    je suis tout à fait d’accord avec vous, c’est pourquoi nous souhaitons entrer en contact avec les différentes associations.
    Si vous voulez qu’on en parle, pas de problème. Votre expérience peut nous être utile. Pourquoi pas se rencontrer dans le train. Le 18h50 par exemple si vous le prenez. Nous sommes souvent dans la 2e voiture de tête du V2N, en bas, premier carré.
    Ou bien contactez nous à vernontraindevie@orange.fr

  6. Benoit Meurie dit :

    pour Nicolas
    Je pense qu’il faut aller au delà de la structure associative ne regroupant qu’une partie des intéressés. Comme je l’avais écrit ici, c’est un collectif qu’il faut mettre en place avec tous les acteurs autour de la table c’est à dire les associations des usagers, les élus mécontents qui ne se laissent pas endormir par des belles paroles, les fédérations/syndicats de cheminots sur la ligne Vernon – le Havre. Il faut en effet sortir la partie de la ligne couverte par l’Ile de France. Il faut analyser le cadencement 2008 de près par rapport à l’ancien, sonder les usagers en ne se mettant pas hors la loi avec les règles de la SNCF car on ne sera pas épargnés. Avec un dossier bien instruit on pourra je pense arriver à quelque chose. Il ne faut pas se précipiter même si la situation actuelle est catastrophique et que le nouveau cadencement ne fait l’unanimité. Qu’en pense Xavier ?

  7. nicolas dit :

    encore une fois je suis d’accord avec vous.
    n’hésitez pas à nous contacter.

  8. Marco dit :

    @ Benoit M
    Pour les méthodes d’action, je pense que si un grand nombre de personne refuse de présenter son titre de transport lors des (rares) contrôles des agents, nous ne courrons aucun risque en matière juridique puisque nous payons notre forfait mensuel. Qu’en pensez-vous?

  9. sebi dit :

    Cela a déjà été proposé par le passé, au début plein de gens motivés et au final, vous vous retrouverez à 2 face au controleur…

  10. Philippe dit :

    On a l’impression que l’état essaie de dissuader les usagers d’utiliser notre ligne. Pour laisser pourrir le service public ?

  11. controleur sncf dit :

    eh oui !! fallait pas réver!! nous aussi ils essayent de nous endormir avec leur blabla! surtout que le materiel pour assurer le cadencement n’est pas arrivé!! attendez vous a voyager dans des trains de banlieue ou de voir votre train supprimé faute de moyens…

  12. Alexandre dit :

    Sur la ligne Paris-Rouen-Le Havre le trajet est tres lent entre 1h08 et 1h15 cela fait une moyenne 110km/h.Alors qu il pourrait faire cela en 55 minutes,ca fait du 140km/h de moyenne.
    Sur la ligne Paris-Evreux-Caen-Cherbourg,le secteur Bernay-Evreux-Mantes devrait etre en V200.Toutes les voitures corail intercites Normandie sont modernisees,aptes au V200.
    Bernay-Paris 160km,1 heure de trajet
    Evreux-Paris 108km,40 minutes de trajet.
    C est possible il faut juste faire un peu de travaux(signalisation et rail),moyenne de 160km/h pour ces 2 villes.

  13. haze dit :

    Mais je me marre
    celà fais 7 ans que je prnds cette ligne tous les jours et que dalle si l’an dernier nous avons eu l’ébauche d’une organisation
    Je me dis enfin.
    Je vais à la réunion voiture 14 sic nous sommes 7 soit même pas 1 % des voyageurs réguliers franchement si vous arrivez à rassembler 1% du nombres de voyageurs alors oui je vous suis Mais comme certains de cette voiture me l’on fais savoir c’est chacun sa pomme donc pour l’instant je patiente.
    Bon courage

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :