La fin des vacances…

Pour tout le monde !

Après le retour des vacances des travailleurs et des étudiants, la SNCF s’est remis, elle aussi, au non-boulot !

Je lis de ci, de là, les commentaires, les retours sur notre ligne à un non-service des plus excécrables, et j'<<entends>> (et j’entends aussi pour de vrai dans les trains) des usagers dont l’exaspération s’était calmée le temps des vacances, qui recommencent à râler. J’en fait partie. Bon d’accord, c’est vrai, moi je n’ai jamais arrêté, peut être trop habitué aux entourloupes que l’on a l’habitude de concocter dans un secteur public sur polytechnicé à qui l’on demande de faire des opérations politiciennes… Cela donne, ce que cela donne. Ceux d’entre vous qui, comme les 2200 précédents, ont été visiter le site de la SNTR ont vu apparaitre le TGR pour nos amis de Granville. Le TAR de nos amis Grassois pointe son nez. Mais revenons plus à notre belle Normandie.

J’ai lu des appels à ne pas prendre son abonnement. A première vue, c’est une idée logique. Malheureusement, c’est comme pour le logement, vous ne pouvez pas faire la grève du loyer, bah là, vous ne pouvez pas non plus faire la grève du titre de transport. Et bien maline toute association qui se voudrait de vous "protéger" si vous le faisiez ! La fraude, fusse-t-elle volontaire, est réprehensible et plus la faute volontaire est avérée, plus l’indemnité est forte. ça ne me parrait pas raisonnable.

Les abonnements SNTR ont en fait été proposé pour compliquer la tâche du contrôleur, en effet, positionné comme un abonnement et un coupon, par dessus le vrai, il faut qu’il s’emm***e à enlever le pastiche pour voir le vrai, ingérable sur un train, meme sur une voiture.

En revanche, ce qui pourrait être intéressant, ce serai de faire constater par un officier ministériel (un huissier donc) les conditions de transport, les retards. Problème, ça coute de l’argent, et je ne crois malheureusement pas qu’un huissier accepterai de faire le pignon des gares tous les jours pour pas un rond.

Alors, quelle action peut-on entamer ?

–> Les associations doivent envoyer d’urgence une lettre à Mme Idrac (oui oui IDRAC car c’est elle la responsable légale de l’entreprise et il ne faut pas avoir peur de s’attaquer à elle) et ) Mr le Pdt de RFF constatant le retour de la dégradation, copie à nos députés, copie à Mr le Ministre des Transports, Dominique Perben.

–> Vous devez tous vous munir de votre abonnement ET d’un abonnement contestataire (SNTR ou vous pouvez aussi vous en faire un.)

–> je vous propose de vous mettre à disposition sur le site de la SNTR des "mauvais points". Ils ressemblent à des billets de retard et vous permettent de cocher directement là où le boulot n’a pas été fait correctement : ponctualité, matériel roulant, climatisation, information, accueil en gare… ces mauvais points sont à remettre en gare de Rouen, à destination de Mr Frossard ou du Chef de Gare que vous pouvez directement rencontrer puisque sachez le, IL Y A TOUJOURS UN CADRE DE PERMANENCE, (moins de risque de se retrouver à la poubelle qu’à St Lazare)

–> Je vous propose aussi de faire, au nom de la SNTR un communiqué de presse. Pour cela, j’ai besoin notamment de quelques histoires vécues, et, si possible de photos ou de vidéos. Le communiqué de presse sera diffusé auprès de la presse Nationale écrite, audio et télévisuelle. C’est un élément important car il met la pression sur les têtes lourdes de la SNCF.

Voilà, ce sont mes propositions, dans un premier temps…

Veni, Vidi… et bientot peut être nous dirons Vici !

Teddy,

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :