Censure 2 : Le fin mot de l’histoire

Bonjour à tous,

Dans mon post d’hier, je vous informais d’un re-censure de la part de la SNCF sur une des vidéos de la SNTR.

Ce matin, j’ai pris contact avec la Direction de la Sureté de la SNCF, qui était, d’après DailyMotion, l’auteur de la demande de retrait du contenu "jugé illicite".

Nous nous sommes entretenus longuement. Et celui-ci m’a fait part de son étonnement quand à la demande de censure. Il a pu visiter le site S.N.T.R et télécharger la vidéo sur mon serveur. L’ayant regardé, il n’a rien vu sur celle-ci qui pose problème à la SNCF. Il s’est même fendu d’une timide félicitation qualifiant les vidéos de "bien faites", et je ne peux que l’en remercier !

A la suite de notre discussion, il a organisé une réunion avec son équipe et le service juridique de la SNCF. Le verdict est tombé cet après midi :

– la SNCF n’a jamais demandé à dailymotion le retrait d’aucune des vidéos de la SNTR

– Dailymotion a agit à la suite d’un mail d’un parfait inconnu dont je vous retranscrit ci-après le mail :

Bonjour,

après vérification, voici la bonne plainte qui a été déposée pour que nous retirions la vidéo ainsi que les coordonnées de l’utilisateur :

User comments

————-

bonjour cette videos et ce psedo:SNTR n’es pas diffusable pour les raison suvante; la sncf a porté plainte pour violation de la propriété intelectuelle au sujet du logos, donc je vous conseille de retirer ceci afin que vous n’ayez pas d"ennui pour le site a cause de cette personne, merci d ‘avance d’intervenir, bonne continuation et a +

PS : le premier contact n’était pas le bon. Nous avons plus de 10 000 plaintes en archives…

Cordialement,

Kendy

L’Equipe Dailymotion

et non pas, comme elle l’affirmait dans son premier mail, à la demande de la SNCF.

On constate au passage les dérives de la loi LCEN, où un simple gars peut prétendre qu’une plainte a été déposée pour que les hébergeurs s’empressent de supprimer des contenus. Ces effets sont pour le moins pervers. Une chose est sûre, pour le coup, la SNCF a fait preuve d’ouverture, d’honneteté (sans l’intervention de cette personne, jamais je n’aurai su la vérité), et en cadeau, l’autorisation verbale officielle de republier cette vidéo !

Sur le site, une des vidéos "ne descendez pas sur les voies" posait toutefois un problème puisqu’elle montrait un fou qui se plaçait sur la voie juste avant le passage d’un train de marchandise, avant de s’en retirer un dixième de secondes avant le passage du train. Cette vidéo risquant d’être interprétée par des insouciants comme une "incitation" à reproduire, j’ai décidé de la retirer.

Vous retrouverez donc l’idée "complik’tout" dès à présent, sans aucune difficulté.

Train Train et la SNTR restent visités quotidiennement par la direction de la SNCF.

Je vous invite donc à poster sur le site de la SNTR (http://human-tech.selfip.net/sntrcer_web ) vos propositions pour l’amélioration de notre rail. Lorsque nous aurons atteint un nombre suffisant de propositions, le cahier sera téléchargeable en PDF et je compte sur nos élus et représentants associatifs (UULHRP et FNAUT) pour aller le porter sur le bureau des responsables de Réseau Ferré de France et de la SNCF.

Une aventure, ça peut aussi se terminer bien.

Teddy,

Publicités

9 réflexions sur “Censure 2 : Le fin mot de l’histoire

  1. Sebi dit :

    Félicitations Teddy, c’est étonnant mais très appréciable cette ouverture d’esprit de la part de la SNCF !! ça fait du bien par où ça passe…

  2. koz dit :

    C’est surtout Dailymotion qui fait preuve d’une incroyable légèreté. S’il s’était agi d’un mail émanant de la SNCF, donc du service mentionné ou d’une service communication ou juridique, on peut au moins espérer qu’ils n’auraient pas oublié une lettre tous les trois mots.
    Je ne suis pas certain que la LCEN soit à incriminer. Elle n’a jamais dit de prendre pour argent comptant le premier mail d’un type qui ne justifie même pas de son identité !

  3. cheminot dit :

    Accusée de tous les torts, la SNCF sort blanchie. C’est à noter sur un calendrier ça !
    Comme quoi parfois, un coup de téléphone ou une rencontre permet d’éclaircir les idées et les opinions.

  4. rugbydriver dit :

    ouais surtout que la ca fait une rencontre et un coup de telehone qui font changer les idées ! ca progresse bien !

  5. Teddy dit :

    changer les idées, faut pas pousser, je garde les mêmes idées que j’ai toujours eut. Mais je n’ai jamais été fermé au dialogue avec la SNCF.
    Je pense même utiliser cette expérience pour rencontrer d’autres personnes au sein de la SNCF.
    ET COMME JE NE SUIS PAS ANTI SYNDICAT, je vais aussi actionner les copains de la cgt transports pour essayer de nouer des contacts et leur demander de se préoccuper un peu de nous aussi…

  6. cheminot dit :

    Personnellement je ne suis pas anti-syndicat mais quand je vois la merde qu’ils peuvent foutre chez nous, y a de quoi le devenir par moment.
    Tous les motifs sont bons pour appeler à la grève, même les plus idiots. Le règlement du personnel (RH0077 pour les initiés) comprend déjà suffisamment de protections pour le personnel, qu’il est inutile d’en demander toujours plus. Malgré cela, les syndicats se livrent à une surenchère perpétuelle entre eux ; c’est à celui qui « exigera » le plus.
    C’est ça aussi l’autre coté de la SNCF.

  7. Teddy dit :

    Quel est mon objectif en me rapprochant des syndicats ?
    –> information : les syndicats peuvent nous forunir des élements de règlementation ferroviaire, ce qui peut aider à comprendre pourquoi certaines choses sont ainsi et d’autres pas (je ne mets pas en doute votre compétence, je dis juste que nos problèmes ne sont pas concentrés autour des cheminots, et qu’il est utile, de temps en temps, d’avoir des infos qui vont concerner le fonctionnement du service client, par exemple)
    –> union : en partageant un objectif dont les conséquences s’appliqueront tant aux usagers qu’au travailleurs de la SNCF (par exemple le cadencement a des conséquences sur le rythme de travail)
    –> visibilité, lisibilité : en communiquant avec les syndicats, on communique avec les agents SNCF, on peut ainsi leur expliquer mieux le mouvement, ses revendications
    Ce rapprochement peut, à mon sens, n’etre que bénéfique. Les « sauces internes » entre syndicats pour les appels à la grève, les exigences salariales… ne m’intéressent pas car c’est aux agents SNCF de décider de ce qu’ils attendent de leurs syndicats.
    Bien à vous,

  8. Teddy dit :

    un autre avantage de travailler ensemble : pouvoir pointer exactement quand un problème relève de RFF ou de la SNCF, en faisant tomber les petits masques qui visent à dire « c’est pas ma faute c’est lui mais en fait c’est moi mais vous devez en parler avec lui »…

  9. cheminot dit :

    quand tu dis que les syndicats peuvent nous fournir des éléments de règlementation ferroviaire, j’en doute beaucoup. Beaucoup de documents sont classés confidentiels car :
    – ils concernent la sécurité ferroviaire
    – ils concernent le fonctionnement de la SNCF
    – ils concernent les procédures internes
    Pour ces raisons (sureté/sécurité et concurrentiel) ça m’étonnerait que les syndicats collaborent.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :