Lettre Ouverte à Anne Marie IDRAC / Pour un rail normand performant

Lettre ouverte à Mme Idrac – Propositions pour un réseau ferroviaire performant

Madame,

Puisque
l’affaire SNTR a fait réagir votre direction nationale de la
communication, qui de son propre aveu surveille notre blog, c’est avec
la certitude que cette lettre ouverte se trouvera sur votre bureau
avant la fin de la semaine que j’écris les lignes suivantes.

Vous
avez été saisie par les élus locaux des Normandies qui vous ont exposé
les nombreux et pas moins graves dysfonctionnement du réseau Normand,
et plus particulièrement de la liaison Rouen-Le Havre-Paris qui
connais, depuis quelques années un service dégradé, et plus
particulièrement depuis quelques mois (au moins 6) un service
particulièrement calamiteux.

Monsieur
Alain Le Vern, Président du conseil régional de Haute Normandie, dans
un élan de générosité inattendu, vous a meme proposé de financer
l’achat de nouveau matériel roulant.

Celui-ci,
dans son discours à la session présenté des propositions
d’investissement qui sorte du champs de compétence de notre région
puisqu’il est prêt à financer les travaux en Ile de France.

Votre
silence, et votre traitement du voyageur me laissent pour le moins
perplexe. Vous le savez je suis l’auteur de la SNTR, et le comportement
que votre compagnie a à l’égard des hauts normands ne vaut hélas guerre
plus.

Avant
de faire des propositions, je tiens à vous exposer, brièvement, le
quasi-quotidien des usagers hauts-normands qui se résume à des trains
non entretenus, des pannes et des arrêts à répétitions, des mensonges,
un accueil en gare St Lazare lorsque les trains
sont en retard par la SUGE, en l’absence d’agents d’escale, des billets
de retards qui ne sont que rarement donnés, des toilettes à bord
privées d’eau, des odeurs d’urines. Il est très fréquent que la SNCF,
qui a une notion de « train corail » toute relative, mette en matériel
roulant des véhicule de banlieue 2 niveaux ancienne génération (ceux
orange, dont la seconde classe est privée d’accoudoirs et dont les
fenetres, meme en hiver, ont la délicatesse de descendre et de s’ouvrir
toutes seules), voire même des transiliens rénovés, qui nous offrent le
bonheur (c’est ironique n’en doutez pas) de faire 1H30 de voyage sur
une planche de plastique, sans possibilité de reposer nos tetes après
une dure journée de labeur…

Les
très fréquents retards sur les tranches horaires 06h-09h et 16h-21h
rendent la vie des hauts normands insupportable, à tel point qu’on peut
se demander pourquoi il n’y en a pas encore qui sont devenus
neurasthéniques.

Bien
sur, je n’en doute pas, vous lisez ces quelques lignes avec beaucoup
d’attention et d’amertume car les détournements de logo dont je suis
l’auteur, et qui perdureront jusqu’à ce que les revendications que je
vais exprimer ci-après soient satisfaites, sont le pur reflet de notre
lot quotidien. D’autant que vous n’êtes pas sans savoir que vos
services ont profité du flou de la loi LCEN pour obtenir,
temporairement soyez en assurée, le retrait des images par l’hébergeur.
Ce qui, outre le fait que ça n’a fait que provoquer un cyber-tollé et
la surdiffusion de celles-ci, est illégal, car la loi LCEN dispose en
son article 6 § 4 que « le fait […] de présenter […] un contenu ou
une activité comme étant illicite dans le but d’en obtenir le retrait
ou d’en faire cesser la diffusion, alors qu’elle sait cette information
inexacte" d’un an d’emprisonnement et de 15000 euros d’amende. » Ceci
étant dit, non seulement l’effet escompté par vos cadres de haut vol a
capoté, mais votre responsabilité de dirigeante est engagée, il
m’apparait utile de dire que vous allez pouvoir porter une oreille
toute attentive à mes demandes, et que nous pourrons discutter d’égal à
égal, dans le respect du droit constitutionnel et indiscuttable de la
liberté d’expression.

Je pense donc pouvoir affirmer les choses suivantes comme étant des revendications communes

Les passagers habitués de la ligne Rouen-Le Havre – Paris vous demandent donc :

 Des
trains qui permettent des conditions de confort normales c’est-à-dire,
des trains toujours propres, en bon état mécanique, avec des
locomotives fonctionnelles

 Un
espace inter-siège qui permette aux personnes normales (dont la taille
se situe entre 1m60 et 1m90) suffisant, ce qui n’est pas le cas dans
les trains grande ligne duplex qui nous sont affectés

 Plus
de communication en situation perturbée, avec des explications réelles
et précises (nous préférons entendre que le système radio de la
locomotive a un problème plutôt que le laconique « incident
d’exploitation »)

 Des
compensations réelles, au prorata des retards du mois, de manière
systématiques pour les abonnés ‘forfait’ qui prennent le train tous les
jours donc, sans qu’il nous soit nécessaire de nous retarder plus
encore pour attendre notre billet de retard

 L’abaissement du plafond de 30 à 20 minutes pour la compensation des retards

 La divulgation des méthodes de calcul de régularité,

 La
divulgation de la méthode employée pour considérer l’heure d’entrée en
gare du train (lorsque la loco dépasse le quai, lorsque les portes se
dévérouillent…)

 Le renouvellement du matériel roulant

 La mise en œuvre d’un système nous permettant de ne pas subir les aléas des transiliens

 La
suppression de l’accueil pour le moins humiliant qui nous est réservé
en situation perturbée (c’est-à-dire qu’à la place des agents de la
SUGE et de la Police Ferroviaire qui sont posté en bout de quai pour
nous dissuader d’exiger des comptes, nous souhaitons être accueillis
par des agents d’escale, formés aux situations de crise, et à qui ça
n’arrache la gorge de présenter des excuses)

 La
mise en place de réunions publiques mensuelles avec la direction
régionale pour nous présenter l’état d’avancement du grand plan
d’investissement Normandie que nous vous chargeons par la présente
d’étudier

 La
mise ne place d’une réunion publique en votre présence durant laquelle
vous nous présenterez votre grand plan/projet d’investissement
Normandie, ainsi que vos excuses publiques au nom de la SNCF pour les
très nombreuses situations insupportables que vous nous avez imposé par
négligence

Je
vous demande par ailleurs de nous recevoir, c’est-à-dire une délégation
d’usagers, de représentants associatifs, en votre présence et en celle
des élus régionaux dans les plus brefs délais.

Madame
Idrac, soyez assurée que les Normands ne failleront pas à leur
réputation d’obstination et de détermination. Nous estimons, que notre
Région, qui reste la 1ère pour la production de Lin, la 6ème
pour la recherche, une des régions qui a « produit » un très grand
nombre d’hommes et de femmes qui ont marqué la France (Pierre Mendès
France entre autre, mais aussi Jean Lecanuet dont vous fûtes, lorsque
vous étiez Secrétaire d’Etat aux transports, du même parti…), nous
estimons donc que notre région a été trop longtemps laissée à
l’abandon, notamment par la SNCF. Il est à présent temps de nous rendre
notre dû.

En
espérant que mon ton quelque peu cavalier ne vous offensera pas outre
mesure, j’espère surtout que vous aurez l’intelligence de répondre à
nos exigences, rapidement, et convenablement et nous montrer que la
SNCF qui sait être performante ailleurs peut aussi l’être chez nous. Et
que nous pourrons espérer la disparition prochaine des ondes de la
S.N.T.R.

Je reste à votre écoute, par mail pour commencer à tmuncy@club.fr 

Teddy,

Usager éploré

Publicités

10 réflexions sur “Lettre Ouverte à Anne Marie IDRAC / Pour un rail normand performant

  1. benoit dit :

    « les Normands ne failleront pas à leur réputation d’obstination et de détermination »
    Ca j’adore et je suis complètement d’accord 🙂

  2. Nicolas de vernon dit :

    Pourquoi ne pas faire une copie de ce courrier à « la vie du rail »? Ce magasine n’hésite pas à publier le courrier des lecteurs mécontants. C’est d’ailleurs par l’intermédiaire de ce journal que j’ai connu Train Train quotidien! S’ils le publient ce serait très fort!

  3. Teddy dit :

    nicolas de vernon : peux tu faire suivre ?
    La participation à la diffusion de nos revendications ne peut qu’etre bénéfique. Ce n’est que tous ensebles que nous feront avancer la loco… 😉

  4. Karim dit :

    @ Teddy: beau courrier mais Mme Idrac va t elle repondre ?

  5. Teddy dit :

    c’est une bonne question ! je guette ma boite à caca (boite mail pour ceux qui ne sont pas encore purris par les spams) !!!

  6. ba322! dit :

    FELICITATION !!! ta lettre est un excellent résumé du quotidien d’un usager/client Haut-Normand.
    Pour être entendu, Il faut dans le monde d’aujourd’hui une sur-médiatisation ou une série d’accidents … n’éspérons pas que cela arrive, mais au vu de l’état de délabrement de la ligne et surtout du matériel roulant, il est moins une!

  7. Karim dit :

    Ca c est clair !

  8. Félix dit :

    Très jolie lettre bien tournée mais la SNCF va t-elle (enfin !) réagir ?
    Vous me corrigez si je me trompe (je n’ai pas tjs le tps de vous lire), mais la SNCF n’est intervenue que deux fois sur ce blog, non ?
    > une première fois avec des explications tardives, évasives et maladroites et que tout le monde avait déjà évoqué ici (les fameuses feuilles mortes en automne, vous comprenez, c’est pas de chance, etc).
    > la seconde contre le détournement d’image (je remercie d’ailleurs la SNCF de me l’avoir ainsi fait connaître !)

  9. Félix dit :

    Question subsidiaire : quel rapport avec le lin ?

  10. Teddy dit :

    Bonjour Felix, le lin n’a, à priori, pas de rapport avec la sncf. Mais en fait, il faut le savoir, le lin est un des nombreux produits que le port autonome de Rouen, premier port céréalien européen, exporte.
    Port 2000 prend de plus en plus d’ampleur, et voila un marché intéressant, le frêt. Du coup, RFF, sur demande de la SNCF (et du port et de la région je crois), effectue des travaux d’adaptation sur les voies ferrées. Par exemple, on se prend un retard permanent de 5 minutes à cause des travaux du tunnel de Venable, travaux qui ne changeront rien à notre calvaire mais fera gagner quelques kilomètres de parcours non détournés aux containers de la CGM… La SNCF étant encline à entendre des arguments qui peuvent la faire mouiller en pensant prendre des part de marché supplémentaire, on peut aussi lui souffler que si elle bosse bien sur les voyageurs, et qu’elle participe à accroitre l’attractivité (qui est déjà forte) de notre belle région, peut être se sortira-t-elle les doigts du c**biiiipppppp …
    On attire pas les mouches-à-merde avec du vinaigre…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :