Découvrir les joies du Rouen Paris…

Bonjour à tous !

Je découvre avec étonnement ce blog qui en dit long, une fois de plus, sur l’incapacité et la nullité de notre entreprise nationale de chemins de fer d’une part, et des pouvoirs publics rouennais et hauts-normands d’autre part.

Actuellement en recherche d’emploi j’ai fait l’objet d’une proposition intéressante d’une entreprise parisienne. Je m’apprêtais à accepter cette proposition, lorsque j’ai eu envie de découvrir ce qui m’attendrait tous les matins, et j’avoue qu’en ce sens la découverte de ce blog a été un choc. D’autant plus fort, en fait, que j’ai découvert à mes dépends ce mardi ce qu’est votre quotidien. Mais aucun billet ne fait état de cette matinée pourtant purement incroyable. Alors pour ceux qui ne savent pas, je vais vous raconter.

Tout commence par le lever, 5h30 du matin, quand on a pas l’habitude c’est dur, pour pouvoir prendre le 6h40 et espérer arriver à 8h00 à Paris pour une correspondance pour Rennes.
Quelle ne fut pas ma surprise de voir autant de monde à une heure aussi matinale ! Mais par chance j’ai pu trouver une place.
Première inquiétude quelques dizaines de minutes après lorsque le train s’arrête. 10 minutes. 15 minutes. 20 minutes. Pas une indication. Pas une intervention des contrôleurs, surement terrés au fond du train. A ce moment là pas de panique, j’ai 1h30 pour faire St Lazare – Montparnasse c’est plus qu’il ne m’en faut. Et puis le train redémarre. Pour quelques mètres. Avant de s’arrêter à je ne sais plus quelle gare perdue. Tiens ! Il me semblait pourtant que j’avais choisi un direct. Ah ! Mais les contrôleurs se réveillent. Sans excuse, sans explication on nous annonce que le train va s’arrêter 15 minutes. Bon là ça commence à devenir critique. Mais effectivement, 15 minutes plus tard, le train redémarre, laissant un mince espoir au novice de cette ligne que je suis.
Nouvelle intervention des contrôleurs qui nous annoncent sans gêne, sans excuse, sans honte que le train s’arrêtera désormais à toutes les gares jusque Paris. Pour laisser entrer des voyageurs qui se parqueront je ne sais trop où, le train étant saturé depuis Rouen. En tout cas on ne sait toujours pas quelle avarie nous impose ce traitement.
Et c’est ainsi que le Rouen-Paris direct s’est arrêté 5 fois, à chaque fois 15 bonnes minutes, les gens se battant pour obtenir un bout de couloir, notamment à la gare de Mantes, complètement bondée.
Et nous voilà à Paris. Avec plus d’1h30 de retard (Dieu que c’est long Rouen-Paris en 3 heures), ayant raté mon TGV, ainsi que le suivant mais avec la ferme intention de me faire rembourser cette escroquerie.

Et là je comprends la finesse, le machiavélisme, et l’intelligence de notre honte nationale (je veux parler de la sncf bien sûr) : deux personnes, je dis bien deux, munis de petites enveloppes sur lesquelles doivent être mentionnées à la main le retard, le numéro du train, etc… Pour plusieurs centaines, voire milliers de voyageurs.

En plus des 90 minutes de retard, il faut refaire la queue une bonne heure minimum pour espérer se faire rembourser sans doute une partie de cette grande et belle arnaque, imaginée par un esprit perfide.

Comme beaucoup de monde, je ne peux me permettre (mais j’ai pu me faire mettre…) de prendre ce temps supplémentaire. C’est donc particulièrement énervé que je fonce vers Montparnasse pour espérer arriver, peut être, un jour, à Rennes.

Dans mon malheur j’ai pu assister à une scène mémorable d’un agent de la SNCF, probablement énervé que des passagers puissent être en colère rétorquer à un collectif venu se plaindre des retards quasi-systématiques "Vous n’avez qu’à prendre votre voiture si vous n’êtes pas contents". Et de se faire huer et applaudir de dépit par une foule particulièrement susceptible ce matin là.

En bref… Aucune information, aucune complaisance, 1h30 de retard, pas de remboursement. Et on ose parler de service public ?

B.A.

Publicités

4 réflexions sur “Découvrir les joies du Rouen Paris…

  1. Morgan dit :

    Au passage la SNCF ne rembourse pas le billet lors d’un retard mais dédommage jusqu’à 1/3 du prix du billet en bons voyage.
    Il faut pour cela que le train est au minimum 30 min de retard et que la raison du retard soit du fait de la SNCF.

  2. Teddy dit :

    et comme c’est toujours rien que la faute des vilains gens… ou de rff… la sncf ne risque pas de mettre a clef sous la porte avec les remboursements

  3. alice et caroline dit :

    http://xmo.blogs.com/train_train_quotidien/2007/03/des_gros_c_et_d.html
    il y a eu des notes sur ce super mardi !!!! fais l’historique de mars elles sont la !!

  4. rugbydriver dit :

    ca c’est vrai que c’est degueulasse .. les rembursements d’1/3 c’est mieux que rien .. mais quand meme .. c’est bien peu .. d’ailleurs je suis d’accord que la sncf devrait mieux dedommager les utilisateurs touchés par des problemes de son ressort ..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :