Attention au paparazzi

Ce matin, en arrivant à la gare st lazare à 9h35 avec + d’1h30 de retard, je constate qu’un usager immortalise la scène avec son appareil photo numérique. Et là qu’elle surprise, je constate que la police ferroviaire interpelle ce jeune homme et commence à lui poser des questions, bref, lui chercher des ennuis. Le vraie visage de la SNCF fait-il peur ou bien la censure fait-elle rage dans notre belle démocratie ? A vous de voir.

Publicités

20 réflexions sur “Attention au paparazzi

  1. rugbydriver dit :

    on va dire que je roule pour ma boite mais bon.. les photos et films sont interdits dans les emprises de la sncf pour plusieurs raisons.. la premiere est l’espionnage industriel,car la concurrence est dure dans le domaine des constructeurs et des entreprises ferroviaires.la deuxieme est plutot d’ordre securitaire . en effet face aux attentats et aux risques de terrorismes on prefere se premunir et eviter que les possibles terroristes n’en sache trop et etudie photos et films..
    ca peut paraitre abberant mais il faut faire attention a tout .

  2. controleur sncf dit :

    c’est quand meme des lieux publiques non?

  3. benoit dit :

    c surtout qu’il veulent pas montrer comment ils traitent leur voyageur mécontent !!!!!
    Monsieur rugbydriver pour vous je dit bien de votre point de vu personnel !! est ce que cela est normale que nous soyons accueilli par la police ferroviaire lorsque nous arrivons comme cela ??

  4. benoit dit :

    serions nous des personnes dangereuse ???

  5. Gilles dit :

    C’est vrai qu’il y a des gros risques d’espionnage industriel.
    Sûr que nos bonnes vieilles locos quadragénaires suscitent la convoitise 😉
    A moins que la sncf soit espionnée pour montrer ce qu’il ne faut pas faire.

  6. Teddy dit :

    faut pas en vouloir à Jean Paul de la SUGE, on venait de le mutter à Saint Lazarre !

  7. benoit dit :

    c ki : Jean Paul de la SUGE ??

  8. alice dit :

    vraiment n’importe quoi ce rugbydriver !!! lol
    Les personnes mal attentionnées n’ont vraiment pas besoin de nos photos pour voir la merde !!! les trains sont parfois a quai 30mn avant le depart sans aucune surveillance lumiere eteinte porte ouverte, n’importe qui peut entrer et deposé un colis des que les trains s’affichent les gens veulent surtout une place assises et ne font pas attentions si il y a deja un paquet a bord ou pas !!! police ferroviaire ferait mieu de surveiller tout ca au lieu de nous faireun super comité d’accueil !!!! lk’espionnage industrial la je rigole ….

  9. benoit dit :

    je pense que monsieur le conducteur voulais nous donnée la raison avancé par la SNCF

  10. rugbydriver dit :

    les gares sont des lieux publics effectivement .. nenmoins il est interdit de prendre des photos ou de filmer dans les gares .. je suis d’accord avec vous c’est tres facile d’y aller quand on veut .. neamoins nous sommes encore sous le coup de vigipirate et dans un avion personne ne filme et ne dis rien a ce qu’il me semble .. et ne riez pas mais l’espionnage industriel existe !! vous pouvez peut etre acceder aus rames c’est vrai mais pouvez vous acceder aux cabines ?? prendre des photos de la gare n’empeche pas de prendre des photos d’un pupitre de conduite ou d’organes de roulement !! poourquoi croyez vous que le tgv est le seul a etre capable de rouler a 320 en toute securité et que l’on VEND notre savoir faire ?? les autres ne savent pas le faire et on ne veut pas qu’ils sachent .. d’autres part observer la signalisation,les postes d’aiguillage etc… peut permettre de créer de gros soucis .. comprenez bien ce que je dis .. c’est facile de trouver des infos mais (comme pour votre logo detourné) la sncf veille a ce que vous pouvez voir ou pas ..
    quand a la suge a l’arrivée,pour mon propre avis,cela ne me derange pas tant qu’ils observent.. mais si ils deviennent cons c’est sur que c’est pas normal .. je pense qu’ils etaient la car les agents d’escales ne veulent plus venir seuls.. je comprend bien que vous les trouvez arrogants mais j’ai donné mon avis sur la suge alors donnez moi le votre .. comment vous comporteriez vous devant des centaines de personnes descendant d’un train avec 1 h de retard,forcement enervé et se ruant sur vous pour obtenir cordialement des billets de retards ou des infos,ou alors deversant son enervement sur vous (en etant parfois insultant) alors que vous vous etiez bien tranquille en gare et que vous n’y etes pour rien ?? croyez moi on tient 10 minutes mais au bout d’un moment on deraille .. comme en plus les performances de la sncf font que cela arrive tout les jours .. svp soyez objectifs et essayez de me repondre en vous mettant a la place des agent de gare

  11. Jblndl dit :

    ridicule !
    a propos et pour detendre l’atmosphère :
    Voyages-SCNF organise avec Epson un concours de photographie, jusqu’à la fin de l’année 2007.
    (source : http://www.ratiatum.com/breve4645_VoyagesSNCF_organise_un_concours_de_photo_amateur.html )
    Sortez vos appareil donc, c’est la Sncf qui le dit ! :))

  12. rugbydriver dit :

    euh desole mais je vois pas bien ou il est ecrit « allez prendre des photos dans les gares !!! » … eau,faune,flore,terre … rien qui soit gare,train,rail… les dernieres pubs sncf ne montrent meme plus de trains…
    ridicule…

  13. Teddy dit :

    @ benoit : Jean Paul de la SUGE, c’est l’agent fictif qui a été muté à st laz’ et qui est content parce qu’on lui a dit que si un train en provenance de rouen arrivait avec beaucoup de ratrds et donc de problèmes, il aurait le droit de dire des gros mots et même de sortir sa matraque, pour casser du normand-contestataire !

  14. Teddy dit :

    @rugbydriver :
    Je comprends votre point de vue. Maintenant, quand on est agent d’escale à la sncf, on sait à quoi on s’expose. soit on a les nerfs pour, et on le fait bien, soit on le fait pas.
    la SNCF a une communication et un traitement « client » CALAMITEUX. oui les Normands sont excédés d’etre traités dans des conditions pires que le fret qui nous passe devant le matin, oui ils sont FURAX quand ils arrivent avec une heure et demi de retard, et OUI les agents d’escale sont aussi là pour distribuer des billets de retard en PRESENTANT DE TRES PLATES EXCUSES ce qu’ils ne font pas ! ils étaient pépère en gare comme vous le dite, mais leur boulot c’est chouchouter le coyageur, donc c’est aussi chouchouter le voyageur en retard. On ne peut pas revendiquer appartenir à la SNCF et se défausser quand il faut assumer. Soyez un peu de bonne foi dans cette affaire…
    Quand aux photos, il est écrit TEXTUELLEMENT que les photos doivent tourner autour de l’eau, de la flore, la faune etc… rien n’interdit donc de prendre une photo d’une jacynthe (ceux qui savent à qui on offre des jacynthe doivent sourire) posée devant une loco de la SNTR « en retard… », àa s’appelle de l’humour, encore… ET la SNCF ne partage pas notre sens de l’humour, elle l’a prouvé en censurant ILLEGALEMENT (et en exposant donc le responsable à 1 an d’emprisonnement et 15K€ d’amende) un billet qui mettait en oeuvre un logygramme semi-figuratif qui s’incicrivait dans l’exercice de la liberté d’expression et qui ne regardait pas les « affaires », ne tropant pas le consommateur sur un produit dérivé de la SNCF.
    Vous avez enfin évoqué l’espionage industriel. Une gare n’est pas unlieu public à proprement dit, c’est une propriété privée ouverte au publique. à ce titre, la publication de photographies des zones n’étant normalement pas accessibles au public est strictement assujettie à lautorisation du propriétaire des lieux. Concernant la partie ouverte au public, pour peu qu’elle masque les éléments publicitaires de marques ainsi que les éléments d’identification de personnes reste autorisée car, visible du public n’est pas en zone réservée. En avion, il n’est pas interdit de prendre des photos. Il n’est, en téhorie pas plus interdit de filmer. Mais, en général, quand vous petes dans l’avion, vous n’êtes pas tout seul, et les autres passagers peuvent d’onc s’y opposer, c’est pour cela qu’on demande de ne pas filmer, il ne s’agt de raisons de sureté. En aéroport, vous pouvez prendre toutes le sphotos que vous voulez en zone publique. Pour les zones « Réservée », « Chantier », « Réservée-Sureté » et « Centrale des fluides énergétiques » la photographie et la filmographies sont assujettis à une autorisation préfectorale. Un aéroport étant un terrain international dont la sureté est assurée par l’Armée au travers de la Gendarmerie des Transports Aériens (la Police aux frontières s’occupe de la sécurité en zone publique, du contrôle de l’immigration, et de la circulation en zone publique), c’est donc un terrain « presque militaire ». Sachez toutefois qu’Aéroports de Paris et son sous-prefet ferment les yeux sur la publication de photos anodines (avion au décollage, vue d’un avion arrimé à la passerelle d’embarquement depuis un parking en supérieur, vue des aérogares…) ceux-ci ne représentant quasi-aucun danger. les installations sensibles étant en zone réservée. D’ailleurs, l’accès aux avions n’est pas possible avant que l’embarquement ait été autorisé, après avoir passé le PIF (point inspection filtrage). L’accès aux voitures de trains est possible dès la ise à quai, sans surveillance aucune. Et j’avoue qu’une photo d’un wagon corail (qui date de 1976) ne présente aucun danger d’espionage, ni meme la photo d’un tgv vue d’extérieur, ou meme de l’intérieur de la caisse. Seul point qui pourrait être susceptible c’est le poste de pilotage, mais pur ça, on a dailymotion et les vidéos des gens qui exhibent fièrement qu’ils ont conduit un train… donc… en fait, c’est bien que la SNCF ne veut pas qu’on la montre du doigt.
    Pour terminer, je concluerai sur une réflexion déjà faite à un chef d’escale en gare du nord auprès de qui je ralais à cause d’un retard sur le RERB car la mission avait été transformée d’un direct en méga-omnibus et dont on m’a répondu « allez dire ça au gars qui s’est jeté sous le train » : il appartient à la SNCF de protéger les voies en gare et de faire en sorte (auprès de son sous-traitant par exemple) que l’accès aux voies soit protégé sur le parcours, tout comme il appartient à la SNCF de protéger ses installations, d’entretenir son matériel et d’employer suffisamment de personnel, et de le former of course… Rappelons d’ailleurs à ce propos que je m’intérroge quand même sur le fait que si les rails appartiennent à RFF, c’est la SNCF qui fait joujou avec les aiguillages et la signalisation…

  15. kerdekel dit :

    J’ai bien rigolé. Je vais donc poster un looooong commentaire. Prenez une chaise.
    J’écris de but en blanc, il est tard, pardonnez donc mes fautes, s’il vous plait :).
    1, L’espionnage industriel, comme vous y allez. Je n’étais pas là, je ne sais donc pas si c’est un tgv ou une vieille micheline qui a servi de mannequin. Mais peu importe. Admettons que ce soit un tgv. Premièrement, un espion industriel sera surement un tout petit plus malin pour pas y aller franco avec ses grosses bottes et son tank Canon. Un espion c’est discret ou c’est pas espion. 🙂 L’arrivée des flics, sur un type qui prends en photos une horloge pour prouver le retard et qui pretextent l’espionnage industriel déjà, c’est donc too much. Ou alors il prenait en photo le plan ultra sercret confidentiel des horloges de la SNCF que le monde entier nous envie et là, je m’incline, c’est un gredin.
    De plus, je signale aux intéressés que d’une, je fais le pari que si vous cherchez un peu sur google, vous trouverez aisément des plans et shéma mécaniques sur les trains et autres tgv. Que deux, un train n’a rien d’une bouteille de coca et que depuis le temps qu’on en « VEND aux étrangers » comme vous le dites avec une grande chaleur qui m’émeut, ces dits « étrangers » ont eu largement le temps avec leur ingénieurs (et oui, il y a des ingénieurs ailleurs qu’en France, surprenant hein) de comprendre comment la machine marchait. Enfin 3, l’attitude « c’est nous qu’on sait, on vous dira rien » est lamentable, je n’ai pas peur de le dire. Le savoir, ce n’est pas une richesse qu’on peut se permettre de garder jalousement. Le savoir, c’est une richesse qui doit être librement consultable par tous. Le savoir inaccessible aux mains d’une poignée, on a déjà essayé au moyen-age entre autre, ça marche pas terrible. Et puis, savoir quelque chose que l’autre ne sait pas et surtout ne pourra jamais apprendre (parcequ’il serait né pauvre, dans un autre pays, etc) ça crée un rapport dominé/dominant extremement malsain. Le sieur qui a donc émis ce raisonnement a sans doute oublié ces 2 mots tirés de la devise française: l’égalité. Et cela même devant le savoir et son accès au savoir. La liberté, inclue celle d’expression, même si cela doit amener une critique (ici, bien méritée, sur la SNCF).
    2, La lutte contre le terrorisme. Là, faut pas pousser mémé dans les orties. Un terroriste est fou, oui. Mais pas forcément idiot. Le terroriste, il va aller prendre un train en retard avec son apn aux yeux de tous et même des flics pour faire un repérage des lieux? Oui oui oui. Et la marmotte… Bah là, même remarque que pour l’espion. Un terroriste qui a comme mission de prendre des images des lieux pour qu’ensuite lui et ses copains mettent leur ptite bombes il va d’abord vérifier qu’il y a pas de flics dans le coin et ensuite être discret. Ou alors, il est particulièrement con, ce qui serait pratique je l’admet mais pas très réaliste. On n’envoie pas le demeuré de service faire ce genre de chose. Les demeurés de service sont plutôt envoyés se faire exploser je pense. Mon grand frère avait des amis dans le wtc. Ce dernier était à Madrid quand le train a explosé. J’ai passé des moments éprouvants ces jours-là. Oser sortir la « lutte contre le terrorisme » pour un type qui prends en photo une preuve du retard de son train, ce n’est pas seulement de la pure bêtise, eut égard à ce que j’ai dit plus haut, mais c’est aussi une insulte à ces gens qui ont disparu à cause du terrorisme.
    Pour résumer, je dirai que les explications données à cette arrivée de flics sont vraiment et particulièrement vaseuses, car non contentes d’insulter la mémoire de disparus, elles ont aussi la particularité de vraiment et franchement nous prendre pour des branquignoles. Avant, la sncf, c’était les cheminots, la lutte pour la liberté, la résistance… si seulement elle pouvait comprendre qu’elle est en train de la tuer la liberté maintenant. Si seulement reconnaissait simplement: « oui bon, ok, on merde grave en ce moment, ça va pas terrible, nos agents sont souvent aussi aimables que des portes de prison*. C’est bon on le reconnait. Mais on va s’améliorer. Oui, on arretera de se foutre de votre gueule et de faire comme si vous etiez des vaches à lait juste bonnes à être exploitées. Oui, on vous dira clairement pourquoi votre train est en retard et on assumera pour les correspondances et autres attestations par exemple. Oui, on formera nos agents à dire Bonjour, à être souriants et aimables, et même à supporter/encaisser certains d’entre vous qui seraient désagréables non pas par l’oeil pour oeil/dent pour dent mais par le sourire. Oui, on fera des gros efforts pour améliorer notre budget et pas engloutir des sommes astronomiques pour une campagne mièvre et un logo à deux balles aussi moderne qu’une lada et oui, on fera profiter l’usager un petit peu de nos bénéfices (et non pas seulement nos employés, ce qui est noble, mais pas encore assez. Un service public devrait pouvoir être bénéfique aussi au public). etc. »
    (oui pour le logo ok, c’est une opinion personnelle, mais je vous jure que la première fois que je l’ai vu, je me suis beaucoup marrée et je me suis demandée si j’allais pas écrire au graphiste pour lui demander le nom de son dealer)
    Si la Sncf faisait un petit peu plus preuve d’humilité, ça éviterai beaucoup de petites histoires comme celle-ci. Ces petites histoires ne seront que des battements d’ailes de papillons, dont les tornades provoquées, iront sur la Sncf se fracasser. Cette société n’a pas idée du tort qu’elle est en train de se causer. Elle se tire littéralement une balle dans le pied. Mais elle n’est pas la seule, la Ratp n’est pas mieux. (Oui, je vis à Paris)
    *pour en avoir fait l’expérience, il est vrai que franchement la France vole pas son image d’hôte désagréable qu’elle a face aux touristes étrangers. On a de la chance d’avoir autant de patrimoine/diversité touristique -notre première place ne tient qu’à ça- parceque si on ne devait tenir compte que de notre sens de l’accueil, on serait sérieusement dans la merde dans ce secteur, le tourisme. Secteur dans lequel j’ai fait mes études et donc dont je peux vous parler longuement.
    J’ai pris souvent le train, j’en ai eu des en retard. Mais je n’ai jamais sauté à la gorge d’un pauvre chef de gare parceque le train d’avant avait eu le malheur de se trouver sur la voie où un cerf avait décidé de se suicider. Ce n’est qu’un exemple. Je subit. C’est tout. Patiemment. Comme tout le monde. Bon gré mal gré, on a pas le choix. La majorité des gens se font une raison allez pas croire. Le mec enervé pret à faire passer ser nerfs sur le premier badgé Sncf venu j’en rarement vu. C’est une faible minorité les gens désagréables comme ça. Et ça fait des années que je prends le train régulièrement. Après, c’est sur que ça fait pas plaisir et ça marque beaucoup plus qu’un type qui vous sourit. Moi, je sourit toujours et je suis toujours polie avec les employés de la sncf. Même aux têtes brûlées qui me décrochent même pas une bonne journée. J’envenime pas la situation. Et y’en a. Oui y’en a des sympas. Plein. Mais y’en a aussi qui devrait sérieusement réflechir au sens du mot accueil. Plein aussi. Beaucoup plus que de gens désagréables après un train de retard. Les employés des fois, on les voit s’enerver tout seuls, anticipant des passagers éventuels qui viendrait leur crier dessus. Du coup quand quelqu’un de normal arrive il se fait jeter. Ca m’est souvent arrivé. C’est dommage. Quand on exerce un métier d’accueil, on est pas au pays de Candy, faut s’attendre à aussi en recevoir les désagréments et les gérer au mieux, avec patience sans être rude. Ca s’apprend. J’ai exercé des métiers d’accueil, je sais de quoi je parle là aussi.

  16. benoit dit :

    pfffff que de lecture dès le matin 🙂

  17. rugbydriver dit :

    bien .. proteger l’acces aux voies depuis les quais est impossible .. pour la simple et bonne raison que dans les gares ce ne sont pas toujours les memes trains qui s’arretent et pas tous avec la meme composition .. de plus on ne peut pas tous s’arreter au centimetre pres et donc les portes d’acces ne se trouveraient pas en face .. cette solution a bien evidemment ete envisagée mais c’est retrouvée impossible a mettre en place ..
    vous parlez d’espionnage industriel et de savoir faire que l’on devrait partager .. si aujourd’hui lesemployés d’alstom ont encore du boulot c’est grace au tgv !! que l’on vend !! et oui .. personne ne sait le faire aussi bien .. alors si on donne tout ca aux autres et bien ils auront plus rien a faire !! leur materiel banlieue a ete laissé a l’abandon pendant des années et il en a resulté des produits de mauvaises qualités (ex:les rames RER E ) et bien regardez… ca a ete vite réglé !! le dernier contrat de renouvellement du parc transilien (4 milliards d’euro quand meme !!!!!!!) a ete confié a bombardier le constructeur .. canadien .. il ne faut pas oublier que notre savoir faire est une richesse que nous ne devons pas brader car quitte a le partager .. autant le vendre et garder nos emplois ..
    quand aux agents .. j’ai bien dit que j’etais d’accord avec vous .. mais vous accordez le droit aux voyageurs en retard d’etre des fois desagreables .. je pense que vous etes loin du compte .. je suis conducteur,je ne suis donc pas sur le quai,et bien croyez moi le nombre de personne qui viennent a la porte en disant avant tout autre chose ..  » qu’est ce qui se passe encore ?? bande de faineant vous vous foutez de vos clients !! » moi je repond juste bonjour et j’attend que la personne me reponde bonjour.. ce qui n’arrive quasiment jamais … les agens de quais sont des etres humains comme les autres !! d’accord ils doivent excuser la pietre qualité de leur boite .. neanmoins les gens n’ont pas a les insulter et croyez moi ca arrive tout les jours .. moi venir au taf dans ces conditions ca me plairait pas vraiment .. surtout pour etre payé 900 ou 1000 euro .. parce que c’est ce qu’ils gagnent.. perso je suis rugbyman et fais 1,90 m pour 100 kgs alors les gens reflechissent a 2 fois avant d’aller trop loin mais la petite nana seule sur son quai a gerer 200 personnes (la je suis gentil sur le nombre) et bien les gens n’hesitent pas a etre agressifs .. quand on discute avec eux ils se calment .. le probleme est le nombre qui empeche toute discution .. et l’effet « groupe » qui fait monter l’enervement .. difficile de gerer ca .. vous allez me repondre .. « ben elle a qu’a pas etre seule » ben oui mais dans une gare quand il y a des retards il n’y a pas qu’un seul train a gerer …

  18. Teddy dit :

    y a ka – y faut…
    trève de plaisanterie. Les insultes n’ont pas leur place dans les rapports humains d’une société civilisée. c’est valable dans un sens et dans l’autre.
    protection des quais : s’il n’est pas possible de protéger l’accès au train, alors, autant protéger l’accès au quai… bête comme chou ! mais de toute façon, c’est bidon, il y a pas de secret industriel à protéger.
    Parlons d’Alstom : un fleuron industriel qui a été soigneusement découpé, tranché, haché pour donner naissance à 12 sous-filliales de filliales dont la plus petite emploie… 6 salariés ! des filliales en concurrence, un management redoutable, des oeuvres sociales sous-traitées par faute de budget. Le TGV, ça va bien cinq minutes. Quand on vend du tgv en chine, les ingé chinois les décortiquent, donc faut pas pousser mémé dans les ories. L’espionage industriel se fait sur les projets, pas sur l’existant… rugby, la cloche sonne, votre rêve qui a duré plus que de mesure est fini, les blocs sont tombés, le mur de berlin aussi, et les règles du monde ont bougé. Malheureusement, l’intelligence économique ne se joue plus sur le produit, mais sur qui le sortira en premier, après, une fois qu’il est sortie, on s’en tape.
    et pour finir sur la pauvre nana du bout du quai, elle peut aussi exercer son droit de retrait si elle estime que son employeur ne met pas le smoyens nécessaire à l’exercice de son métier en toute sécurité. ce constat permet simplement de dire que, comme pour le reste de ce qui relève de sa responsabilité, la SNCF ne met pas les moyens. encore, et encore, et encore… ahhhh zut, peut être que la nana-du-bout-du-quai relève de RFF et du STIF ? mdrrrrrr

  19. rugbydriver dit :

    pour l’espionnage industriel .. tu pourras dire ce que tu voudras mais on vend notre savoir et a part le shinkansen .. tout les autres train a grande vitesse sont francais .. je ne parle meme pas des americains et de leur acela qui plafonne lamantablement a … 240 km/H … on vient de construire la LGV anglaise de la sortie du tunnel et le TGV espagnol (l’AVE) qui roulera prochainement a 350 km/h permettra bientot au tgv de « taper » le 360 en commercial.. en europe seul l’ICE de siemens roule a 300 .. mais il y a une mauvaise experience dans un pont due a une defaillance du train et qui date pas tant que ca …
    quand a la petite nana .. elle est en securité !! il y a la suge rapelle toi !!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :