Train 3100 de 7h47, c’était trop beau pour que ça dure…

Après un début de semaine surprenant (je me rappellerai longtemps du contrôleur claironnant, hier matin "Il est 8h58 et nous arrivons à Paris Saint Lazare !" Quoi ?  5 minutes d’avance ?), sans un seul incident, sans un seul retard, il fallait bien que la fatalité reprenne le dessus.

Donc, ce matin, en arrivant à la gare de Rouen,  un grand panneau à Leds indiquait un retard (de durée indéterminée), pour cause de panne locomotive du train 3100. tiens donc ? à force de pousser les locomotives pour qu’elles arrivent à l’heure, on a fini par en casser une ?

Dilemne habituel: que faire ? prendre le 7h56 et ne pas avoir de billet de retard ? ou risquer d’arriver encore plus tard mais d’être muni du précieux sésame, tel un collégien arrivant tout penaud en classe sous l’oeil réprobateur du professeur ?

Au bout de quelques minutes, on annonce 40 minutes. Bon, sachant que le 7h56 part à peu près 10 minutes après le 7h47, qu’il est omnibus, il y a matière à tenter le coup. Quelques camarades de galère et moi-même décidons de patienter devant un petit café, puis redescendons sur le quai alors que le train est finalement annoncé avec 50 minutes de retard.

Pour le coup, plus de remords, le voyage se déroulera en première pour nous… Après tout, on ne risque guère de se faire contrôler, connaissant les habitudes en la matière quand un train est en retard !

Arrivée à Paris vers 10h00, excuses des contrôleurs, billet de retard et petite enveloppe, pas de police ferroviaire pour accueillir les mécontents. Juste une heure de retard au boulot… merci à mon chef d’être si compréhensif !

Publicités

2 réflexions sur “Train 3100 de 7h47, c’était trop beau pour que ça dure…

  1. Md30.info dit :

    oui c’était sympa d’arriver a l’heure pendant quelques jours mais il faut pas rêver le matériel n’a pas encore été changé.

  2. Sessyl dit :

    Pour ceux que la SNCF déprime un peu en ce moment : je possède 5 cartes postales d’auto-promotion éditées par la SNCF vers 2005, déclinant le slogan « donner au train des idées d’avance ». Suis prete à les échanger contre un peu de chocolat, en tablette ou pas. Car chocolat = magnésium, utile pour mon moral de voyageuse parfois échouée en rase campagne entre Paris et Rouen, ou attendant longuement dans le hall de la gare à Rouen tel ou tel proche, lui-meme en perdition du coté de Mantes, Vernon ou Val de Reuil

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :