Y-a-t-il un juriste dans la salle ?

J’ai attendu plus de 2h30 dans la gare, dans le froid. Que puis-je faire contre la SNCF ? Rien, j’imagine. Mise en danger d’autrui à cause du froid si je tombais malade ?

Ce qui me rend furieux par dessus tout, c’est que rien ne me sera remboursé. Je ne serai pas indemnisé pour le temps perdu. Quelle entreprise peut survivre en instituant le mépris de ses clients en principe ?

Technorati Tags:

Publicités

3 réflexions sur “Y-a-t-il un juriste dans la salle ?

  1. RULLIER dit :

    Merci pour ce blog,
    Il y a tant de choses à dire sur la SNCF, c’est une bande qu’incapables, d’irresponsables, quand on voit le nombre d’usagers dans un train les jours de grève, cela fait peur. Effectivement, j’aimerais moi aussi connaître les retombées juridiques car en cas d’accident je me domande qui serait responsable ? Il doit bien y avoir un quota à respecter, ces wagons surchargés ne doivent pas trop être légaux.
    Qui nous informera de nos droits, j’aimerais porter plainte contre la SNCF.
    Quand on cumule le temps perdu, pour aller au travail et en revenir, ils nous en devraient des indemnités.
    Le plus triste, c’est aussi de constater que c’est nous qui les payons. Je ne sais pas si vous avez regardé la télévision la semaine dernière mais ce qu’ils ont annoncé aux informations cela donne à réfléchir :
    leur retraite est calculé sur les derniers 6 mois de salaire, nous dans le privé c’est sur les 25 dernières années (chercher l’erreur). Il n’y a pas de justice dans ce pays.
    De plus, qui les paient leurs retraites, c’est nous. Alors qu’ils arrêtent leurs boniments.
    Mon souhait le plus cher serait que la SNCF ne détienne plus le monopole. Au moins cela remettrait les pendules à l’heure.
    Il faudrait faire une campagne d’informations aux usagers qui les plaignent encore. Et oui malheureusement il y en a.
    Quand je vois les gens les jours de grève composter leur billet, j’ai envie de les mordre. Ils faut arrêter d’être cons.
    C’était bon dans le temps de les pleindre à l’époque où il fallait charier le charbon pour que les machines tournent. A présent leur travail n’est pas éprouvant. En outre quand ils ont signé leur contrat, ils savaient à quoi il s’engageaient. Alors qu’on arrête de nous prendre pour otages, qu’on nous dise qu’on fait la grève pour nous.
    Messieurs les agents de la SNCF soyez honnêtes, si nous n’étions pas là pour vous faire vivre, vous seriez au chômage.

  2. Olivier dit :

    Y’a rien à ajouter je pense !! je suis 300% d’accord !!

  3. ROUILLARD MICHELE dit :

    100 % d’accord et même au-delà !!! Ne pourrais-t-on pas faire une action ? Pas question de ne pas acheter nos billets, on ne serait pas couvert en cas d’accident, mais nous pourrions peut être refuser tous de les présenter au contrôleur pendant le même nombre de jours qu’il y aurait eu de grèves ou de retards ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :