Association d’usagers ligne Paris-Rouen

Pour répondre à la question d’usager en colère sur l’association d’usagers, j’ai cherché et trouvé la Délégation régionale de la Fédération nationale des associations d’usagers des transports qui, à Rouen, indique le Comité Pour les Transports en Commun de l’Agglomération Rouennaise.

Ce comité est l’auteur d’une étude intitulée « TER 2010 Propositions en faveur du développement des transports collectifs dans la région rouennaise, et bien au-delà… » qui est téléchargeable sur le Blog Imagine Rouen (PDF de 6 Mo).

Je ne sais pas s’il existe autre chose et si cette association prend en compte la question spécifique des abonnés. Je vais jeter un oeil à l’étude.

Technorati Tags: , ,

Publicités

8 réflexions sur “Association d’usagers ligne Paris-Rouen

  1. Anonyme dit :

    Puisque la SNCF est incapable d’assurer des temps de trajet corrects sur la ligne Rouen-Paris, pourquoi ne pas créer des lignes d’autocar express entre Rouen et Paris et Rouen et la Défense

  2. Anonyme dit :

    c’est un cheminot de lyon qui voulait vous expliquer que nous voudrions bien vous laisse monter gratuitement dans les trains mais c’est le gouvernement francais qui l’interdit pour des raisons d’assurance. Alors que le droit europeen l’autorise alors voyer avec le gouvernement qui peut quelques chose pour vous sans nous acuses de tout. Si vous ne pouvaient aller travailler c’est a cause surtout du gouvernment qui veut vous monter contre nous. Ce que nous voulons c’est de ne pas avoir en plus des 40 ans une retraite plue petite q’avec 37 ans. Pardon pour mes mombreuses fautes.

  3. Philippe Rousselle dit :

    On dit qu’il n’y a rien de nouveau sur Paris-Rouen-Le Havre ?
    Ce n’est qu’une horrible calomnie. Bien des choses se préparent, ainsi que le démontre ce projet d’article qu’un grand journal régional n’a pas osé publier le premier avril :
    Ce n’est pas d’aujourd’hui que les usagers de cette ligne, et notamment ceux qui l’empruntent tous les jours pour aller travailler, se plaignent des retards chroniques enregistrés sur la liaison. Selon les associations d’usagers, il faut aujourd’hui compter en réalité 2 heures, au lieu de 1 heure 15 selon les horaires, pour relier Rouen à Paris aux heures critiques de la matinée.
    Notre rédaction a obtenu de la part d’un haut responsable des transports, qui nous a priés de ne pas le nommer et que nous désignerons par C. F., les réponses suivantes à ses questions.
    Journal – Les usagers de la ligne Paris-Rouen-Le Havre se plaignent, à travers leurs associations, de retards chroniques sur cette ligne, qui portent fréquemment la durée réelle du trajet à près de 2 heures. Qu’en pensez-vous, et que comptez-vous faire ?
    C. F. – Il ne faut pas exagérer. J’ai pris l’autre jour un train du Havre à Rouen à 11 heures du soir, et il était à l’heure…
    Ceci dit, je ne vois pas de quoi se plaignent les Rouennais. Deux heures, c’est à peine plus que Paris-Lyon, et beaucoup moins que Paris-Marseille. Or Lyon et Marseille sont des agglomérations beaucoup plus importantes que Rouen. Cette ville est donc plutôt favorisée.
    Journal – Peut-être, mais cette ligne est, si j’ai bien lu certains résultats financiers, la plus rentable des liaisons à grande distance, hors TGV.
    C. F. – Justement, il serait de mauvaise politique de dépenser de l’argent sur une ligne rentable, au détriment de son équilibre financier. D’ailleurs, on prendrait le risque d’attirer plus de clients, ce qui aggraverait les difficultés en gare de Rouen et en banlieue de Paris. Notre politique nous conduit plutôt à investir sur des liaisons qui ne seront jamais rentables, pour améliorer notre image dans l’opinion.
    Journal – On parlait pourtant il y a quelques années d’une liaison ferroviaire rapide Paris-Vallée de Seine, mettant en communication directe la Normandie, La Défense et l’aéroport Charles-de-Gaulle. Que devient ce projet ?
    C. F. – Heu… Il est toujours dans nos cartons. Mais nous étudions en ce moment un projet beaucoup plus ambitieux, une ligne de TGV Paris-Caen, avec un embranchement vers Le Havre. Cette ligne desservirait Évreux au passage. Mais le projet est encore confidentiel, et je ne peux vous dévoiler de plans.
    Journal – Mais comment cette ligne desservirait-elle Rouen ?
    F. – Vous savez, cette ville est vraiment mal placée. Un de mes amis de la Direction des routes me disait l’autre jour qu’elle constitue réellement un obstacle au raccordement des 8 directions autoroutières qui y convergent et que, si elle n’existait pas, on aurait pu construire sur son emplacement le plus bel et le plus audacieux échangeur du monde. Une telle réalisation aurait attiré l’attention de tous les pays sur la qualité de nos ingénieurs et de nos entreprises.Mais, pour répondre directement à votre question, il sera prévu une gare appelée “Roumois” près de la traversée de l’autoroute Rouen-Alençon. Des cars rapides amèneront en quelques minutes les voyageurs au terminus “Technopôle” du tramway, et ainsi toute l’agglomération sera parfaitement desservie.
    Journal – Mais le trajet sera long, à moins que la ligne TGV ne soit particulièrement rapide ?
    C. F. – Elle sera rapide. Nous envisageons des vitesses de 180 km/h. En effet, pour rester dans des limites économiques acceptables, il faut utiliser du matériel roulant de réemploi. La région SNCF de Rouen a développé depuis longtemps, comme le savent nos usagers, un savoir-faire remarquable dans l’utilisation de vieux matériel rafistolé. Or il est de notre devoir d’utiliser et de soutenir ces compétences locales d’innovation. Et il se trouve que de nombreuses rames TGV vont arriver au bout de leur potentiel d’usage normal dans les années qui viennent. Je pense en particulier aux rames PSE. En consentant un léger sacrifice sur leur vitesse de pointe, elles peuvent encore faire un long usage. Il faudra bien sûr les transformer quelque peu, pour en améliorer le rendement : suppression de places assises et d’une toilette sur deux.
    V Journal – Une toilette sur deux ?
    C. F. – Oui, les statistiques médicales montrent que la fréquence moyenne d’utilisation par un voyageur moyen est de trois heures, alors que nos trajets ne dureront que deux heures au maximum. De plus, les statistiques alimentaires montrent aussi que les Normands boivent de moins en moins de cidre. Nos ingénieurs ont pris en compte ces résultats dans leurs calculs.
    Journal – Et la branche vers Le Havre, comment franchira-t-elle la Seine ?
    C. F. – On ne pourra pas la réaliser tout de suite ; il faudra attendre la mise en œuvre d’un autre projet, actuellement à l’étude dans les services compétents : la suppression du caractère maritime de la Seine.
    Journal – Nous ignorons tout de ce projet. Pouvez-vous nous éclairer ?
    C. F. – Bien que ce ne soit pas de ma compétence, je peux vous dévoiler quelques informations. Il s’agit essentiellement de simplifier le réseau des ports maritimes français, et de diminuer les frais d’entretien du chenal en Seine. Un barrage serait réalisé au niveau de Tancarville, assurant à la fois une certaine production d’électricité et un obstacle efficace contre l’intrusion de gros navires dans le fleuve. Bien sûr, il ne faudrait pas que cela gêne les dessertes du port du Havre, mais le gouvernement y a déjà pensé, en mettant “sur les rails” le projet de canal à grand gabarit Seine-Nord, dont l’effet le plus recherché est de faire assurer la desserte de la région parisienne par les ports belges et néerlandais. On évitera ainsi beaucoup de dépenses d’amélioration des liaisons fluviales et ferroviaires du port du Havre.
    Et, bien entendu, notre ligne à grande vitesse empruntera ce barrage sans problème et à un coût raisonnable.
    Journal – Et quand la teneur de ces projets grandioses sera-t-elle communiquée aux élus des régions, départements et villes concernés ?
    C. F. – Nous avons déjà, avec les administrations concernées, procédé à des consultations discrètes de ces élus, et nous pouvons dire que l’accueil fait à ces idées est excellent, tout au moins de la part de ceux des élus qui comptent.
    Journal – Merci de ces bonnes et rassurantes nouvelles.

  4. Pat dit :

    En gros c’est la mise à mort économique de la ville de Rouen! Plus de bateau, plus de train, … Avec la sncf tout est possible, même le cloisonnement d’une région, pas sur que tout le monde soit d’accord!

  5. Philippe Rousselle dit :

    Pat, j’espère qu’il ne vous a pas échappé que la date de parution prévue était le 1er avril…

  6. Pat dit :

    Ouf, j’ai eu peur 🙂

  7. Ant dit :

    j’attire l’attention de chacun des usagers réguliers de cette ligne, pour moi la meilleure façon de réagir est de trouver un travail sur Rouen, il y a un salon de l’emploi en Normandie qui a lieu le 19 juin au technopole du madrillet; j’y serai et je compte bien parmis les 30 entreprises présentes trouver un nouvel emploi qui me permettra d’oublier les incessants désagréments de cette ligne…

  8. Collectif Bienvenue en Normandie dit :

    DES NOUVELLES DE L’AUTRE MOITIE DE LA NORMANDIE MEPRISEE PAR LA SNCF:
    1° Un train fantôme entre Lisieux et Deauville: dans le cadre de ses obligations de cadencement qui lui coûte visiblement trop chères, la Sncf FAIT CIRCULER A VIDE (!!!!) UN TRAIN QUOTIDIEN VERS 17H35 entre Deauville et Lisieux: je dis bien A VIDE! Chevalier Laspalès ont bien fait de vivre aux crochets de la Matmut CAR LA SNCF FAIT MIEUX!!!
    2° VENDREDI 17 MARS 6H12 GARE de Villedieu les Poëles: le premier PARIS/GRANVILLE de la journée est immobilisé en gare…
    IL N’Y A PLUS DE CONDUCTEUR DANS LA LOCOMOTIVE!!!!!
    Les passagers sont contraints de descendre, d’appeler sur leurs portables les familles pour venir les chercher en voiture: parmi les passagers, le Sénateur UMP de la Manche BIZET, furieux car il avait des RDV à Paris dès le matin…
    3° PETITION NORMANDIE GRANDE VITESSE
    Je le déplore mais c’est ainsi: quand on est borgne et cocu à la fois, par habitude, on ne sait plus que l’on a toujours ses deux yeux à disposition…
    Laurent BEAUVAIS, président du Conseil régional de la demi -région « BAS » normande et d’autres élus « BAS » normands (comme ça se dit encore ici…) ont lancé avec le soutien de la presse « BAS » normande… une pétition « NORMANDIE GRANDE VITESSE » que vous pouvez trouver par exemple sur le site de la ville de Cherbourg: il serait vivement utile que les Rouennais et les Havrais signent massivement cette pétition car à la gare Saint Lazare, TOUS LES NORMANDS SONT HAGARDS!
    L’objectif de cette pétition est de faire pression et impression devant Dominique BUSSEREAU, le secrétaire d’état aux transports qui sera reçu à la gare de Caen le 6 avril prochain: Philippe DURON, le député maire de Caen a obtenu que l’on réintègre les lignes normandes dans le plan national de développement des lignes ferroviaires à grandes vitesse prévu dans le cadre du Grenelle de l’Environnement. Priorité au désengorgement de Mantes la Jolie, à la modernisation de St Lazare pour en faire la gare de la Normandie à Paris (le trafic banlieue ouest pourrait, à terme, être traité à la future gare de la Défense avec la prolongation de la ligne EOLE) pour séparer définitivement les trafics « grandes lignes » des trafics banlieue ouest. Autres priorités: le ferroutage scandaleusement à la traîne en Normandie (85% des contenaires du Havre sont évacués par camions et par la route!); le désenclavement ferroviaire du Havre par le sud vers Lisieux et le Caen/Tours via un tunnel sous la Seine…
    Ces grands chantiers ne peuvent être pilotés par nos actuels chefs cantonniers divisés entre « HAUT » et « BAS » normands: nous n’avons en Normandie que des ELUS LOCAUX, sauf exception… MM DURON, BEAUVAIS et FABIUS, RUFENACHT ou CAZENEUVE (maire de Cherbourg) semblent enfin avoir compris à quel niveau doit désormais se jouer la partie: enfin presque…
    Puisque la pétition ne concerne pour l’instant QUE la « BASSE » normandie!
    Puisque nous avons toujours deux conseils régionaux AVEC le manque de réactivité qui va avec, vis à vis de la SNCF, service public au service de lui-même et qui considère les ploucs cocus, borgnes et divisés contre eux-mêmes en Normandie comme des banlieusards de la banlieue de PARIS!!!
    Philippe CLERIS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :