Train tout blanc

Ca change des voyages dans le noir… Ce matin dans le 7h52, le trajet jusqu’à Paris était un peu irréel. L’Eure était baignée dans un brouillard neigeux, ouateux et l’horizon était blanc… Il avait neigé, la neige recouvrait les toits, les champs, les routes, les bords de la voie. En quelques minutes, puissance d’évocation des trains, on s’imagine dans le Transsibérien.

Vraiment les trains occupent une place à part dans l’imaginaire, de James Bond à Michel Strogoff ou Harry Potter, ce moyen de locomotion est à part, vraiment à part. Il vous transporte ailleurs mais reste le plus « humain » des moyens de transport. Là, où les autoroutes vous emmènent d’un point A à un point B par un flot ennuyeux d’asphalte, les trains traversent des campagnes, des paysages, des villes, des villages et, allant à Paris, on passe de villes industrielles, à la campagne pour arriver rapidement dans la périphérie parisienne où la magie de la neige disparaît…

Côté retards et exactitude, je salue la ponctualité de la
SNCF depuis que je prends le Paris-Rouen et seulement celui-là. Depuis mes derniers billets, je n’ai pas été victime d’un seul retard, ce qui représente une dizaine de jours de voyages sereins… Croisons les doigts… J’ai écrit trop vite :o) 15 minutes de retard ce matin, pas d’excuses, pas d’explication, chassez le naturel…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :